Bungalopolis n'est pas une banlieue comme les autres, c'est la plus-que banlieue, un vaste territoire couvert de split-levels tous identiques, un surŽaliste palais des miroirs o chaque bungalow n'est que le reflet de celui d'en face. Dans cette vaste capitale du kitsh et de l'ennui, JŽr™me Bigras et Rex, sa fidle tondeuse ˆ gazon, veillent au grain, prts ˆ tout pour sauvegarder la tranquilitŽ de leur coin de plante o le temps semble suspendu.

JŽr™me Bigras n'est pas nŽ de la dernire pluie. Cet iconoclaste personnage ventru et inclassable est apparu dans les pages de la revue Croc en 1985 o il a ŽvoluŽ pendant prs de 10 ans.

Aventurier solitaire? Banlieusard dĠaction? JŽr™me est avant tout un hŽros de papier... et il le sait dĠautant plus que son mŽtier est de jouer son propre r™le dans son propre album. VŽritable laboratoire narratif o chaque Žpisode prend des allures dĠexpŽrimentation littŽraire (pages ˆ lire pas transparence, scŽnarios interactifs, interventions du lecteur dans le dŽroulement du rŽcit etc...) cette sŽrie parait jusquĠˆ la disparition de la revue en 1995.

Deux albums de ses aventures, Bungalopolis (Prix OnŽsime 1992) et On a marchŽ sur mon gazon ont ŽtŽ publiŽs aux ƒditions Logiques. Bigras rŽapparait dans la revue Safarir pour quelques mois en 2004 puis, en 2006, dans Le Journal de Spirou pour le SpŽcial QuŽbec.

En 2008, lĠƒditeur La Pastque fait para”tre Des tondeuses et des hommes, une anthologie des aventures de Bigras,

en 2010, un opŽra-cabaret intitulŽ Bungalopolis voit le jour sous la direction du compositeur Maxime Goulet. LĠunivers de Bigras y est mis en musique par 5 compositeurs et interprŽtŽ par un ensemble lyrique ainsi quĠun orchestre. Plusieurs reprŽsentations seront donnŽes au Lion dĠor, ˆ MontrŽal, et dans la rŽgion du Saguenay.

en 2011 parait Le fond du trou, un album inŽdit dont le scŽnario sĠarticule autour dĠune perforation qui traverse physiquement lĠalbum. Les personnages peuvent ainsi voyager dĠune page ˆ lĠautre en dŽfiant le sens de lecture. Cet album se verra rŽcompensŽ par le Grand Prix de la Ville de QuŽbec pour le meilleur BD francophone ŽditŽe au QuŽbec en 2012 et recevra Žgalement une mention spŽcial du jury aux Prix BŽdŽlys la mme annŽe.