Oeuvrant dans le domaine de la bande dessinée et de l'illustration depuis 1985, Jean-Paul Eid a plus particulièrement collaboré au magazine CROC, support majeur de la bande dessinée québécoise où ont été diffusées les Aventures de Jérôme Bigras. Récipiendaire de nombreux prix, cette série est devenue avec le temps un véritable petit laboratoire cherchant à renouveler le rapport entre la bande dessinée et le lecteur. À travers cette série, Jean-Paul Eid a développé un univers surréaliste et un humour absurde auxquels la plupart des lecteurs l'associent encore aujourd'hui.

Fort du succès remporté par la publication de cette série, Les Éditions Logiques en ont publié deux albums, Bungalopolis et On a marché sur mon gazon, qui ont joui d'un accueil plus qu'enthousiaste de la part des critiques, des jurys et du public.Jérôme Bigras refait surface dans les pages de la revue SAFARIR à partir d'octobre 2004 et fait une apparition dans le Journal de Spirou en 2006. L'éditeur La Pastèque repubiera une antholgie de la série sous le titre "Des tondeuses et des hommes" en 2008.C'est en 1999 que parait le premier tome de la série Le naufragé de Memoria co-scénarisée avec le dramaturge Claude Paiement. Scaphandre 8, publié aux Éditions Mille Îles puis aux 400 Coups pour le marché européen, marque un tournant dans l'oeuvre de Jean-Paul Eid, passant de l'humour absurde au récit d'anticipation. Le 2ème tome de cette série intitulé l'Abîme sort en 2004 et remporte le prix Bédéys remis pas l'organisme Promo 9ème Art. Chacun des 2 tomes a également été récompensé par le prix de la meilleure BD au Festival de BD de Québec respectivement en 2000 et 2004.

C'est en 2011 que paraît Le fond du trou, Une aventure inédite de Bigras articulée autour d'un trou qui traverse littéralement l'album. Ce tour de force, qui joue sur le concept du voyage dans le temps à même le médium de la BD, sera salué autant par la critique que par les jurys littéraires. En 2016, avec la complicité de Claude Paiement , sort La femme aux cartes postales, un ambitieux roman graphique se déroulant à l'époque des cabaret de Montréal. L'album remporte un grand succès ainsi que plusieurs récompenses dont le prix de l'ACBD pour la meilleure BD québécoise ainsi que le Grand Prix de la Ville de Québec 2017.

Il a collaboré comme bédéiste à plusieurs magazines dont Les Débrouillards et Safarir. Il a mis en image plusieurs albums jeunesse et a produit l'illustration destinée à une fresque géante à Lyon, soulignant le 400e anniversaire de la Ville de Québec. Il poursuit parallèlement une carrière d'illustrateur.

Publications  BD  

Bungalopolis, Éditions Logique 1992

On a marché sur mon gazon, Éditions Logique 1994

Le Naufragé de Memoria tome 1-Scaphandre 8 , Mille-Îles, Les 400 Coups 1999

Le Naufragé de Memoria tome 2- L'Abîme, Les 400 Coups 2004

Des tondeuses et des hommes, La Pastèque 2008

Le Fond du trou, La Pastèque 2011

La femme aux cartes postales, La Pastèque 2016

Albums jeunesse

Mon grand frère le zombi, éditions les 400 coups 2005

l'histoire parfumée d'Henriette la belette, Éditions Imagine 2008

L'année des sorcières, Éditions Imagine 2010 

Prix et distinctions

Onésime Production 1991 pour Jérôme Bigras dans la revue Croc

Onésime Album 1992 pour Bungalopolis aux Éditions Logiques

Bédéïs causa 2000 pour Scaphandre 8 aux éditions Mille-Îles

Finaliste au prix Bédélys 2000 pour Scaphandre 8 aux éditions Mille-Îles

Bédéïs causa 2004 pour L'Abîme aux Éd. Les 400 CoupsPrix Bédélys 2004 pour L'Abîme aux éditions Les 400 Coups

Président d'honneur de BD-Montréal 2004 Juste Pour Rire-SLM

Joe Shuster Awards 2009 - Finaliste - Cartoonist/Créateur

Grand Prix de la ville de Québec 2012 pour Le fond du trou aux éditions de la Pastèque

Mention spéciale du jury aux prix Bédélys 2012 pour Le fond du trou aux éditions de la Pastèque

Prix de la critique ACBD-Québec 2016 pour La femme aux cartes postales

Grand Prix de la Ville de Québec 2017 pour La femme aux cartes postales