Dessin: Jean-Paul Eid 
Scénario: Claude Paiement et Jean-Paul Eid
Éditions de la Pastèque

1957. Rose quitte sa Gaspésie natale en laissant, derrière elle, une lettre sur son oreiller. Elle n’a qu’un rêve en tête: briller sur les scènes des prestigieux cabarets de la métropole. À cette époque, Montréal est un haut lieu de la vie nocturne et l’une des escales obligées des plus grands jazzmen. Les nightclubs brillent de tous leurs feux et la mafia fait des affaires d’or. Mais l’arrivée du rock’n’roll, l’engouement pour la télévision et l’élection du jeune et incorruptible maire Jean Drapeau va sonner le glas de cet âge d’or.​
2002. En Gaspésie, un étranger vient d’acquérir une maison abandonnée mise aux enchères; photos aux murs, vieux piano désaccordé et au fond d’un garde robe, un terrible secret de famille…

Prix BD Cezam Inter-CE Ile de France 2018
​Prix de la critique ACBD de la BD québécoise 2016
​Prix Bédéis Causa 2017 – Grand prix de la Ville de Québec

EXTRAITS DE PRESSE

« Une BD débordante d’émotions, qui pourrait servir de document d’époque tellement les lieux y sont reconstitués avec fidélité. Une très grande réussite. »
L’Actualité.

 « D’abord chronique musico sociale, l’album devient ensuite un thriller étonnant, dense et captivant, jusqu’à ses rebondissements finaux, puissants. »  ****
Bodoï  (France)

« Raconté sous forme de polar, le scénario se resserre habilement jusqu’à la chute finale. Cette intrigue est d’ailleurs parfaitement servie par Eid, dont les crayonnés gris réussissent à transposer une atmosphère digne des belles années du cinéma noir et blanc. Il en résulte ainsi un ouvrage de très grande qualité, où tous les éléments iconiques et narratifs sont maîtrisés par le tandem d’auteurs. »
ActuaBD

« Quand des personnages aussi bien campés traversent les évènements de l’Histoire, quand l’harmonie est totale entre la précision du texte et les illustrations, le résultat est absolument concluant : un livre palpitant, émouvant, énigmatique!
Salut Bonjour. Chrystine Brouillet

« Un roman graphique flamboyant, un son du monde grand format. »
Emmanuel Khérad - La librairie francophone.

« Vous aurez entre les mains ce qui s'avère un des meilleurs albums de bande dessinée de 2016, tous horizons confondus. »  ****1/2
Lettres québécoises

« C’est clairement un des meilleurs albums de cette année.»
Bédépolar - France

 « Leur partition est feutrée, subtile; la note, juste. Un travail d'orfèvre, tant dans la représentation historique des lieux que dans l'approche graphique.  On a le goût d'applaudir et de crier «Encore!», dans l'espoir d'obtenir une suite ou une adaptation...”
Le Droit

« Un récit tout en sensibilité et très bien ficelé sur un secret de famille qui remonte à la surface.  Une BD réussie et très jazzy. »
Magazine ZOO (France)

« Que ce soit la graphie, le mouvement, l’intensité des personnages et la complexité de l’histoire, tout est soudé pour une formidable aventure. Le jazz en sort grandi, la musique aussi et le Montréal by Night des grandes années. Bravo ! »
Le Journal de Montréal

« Si le scénario de Claude Paiement est sans faille, aux dessins, Jean-Paul Eid se surpasse également avec moult détails et cette ambiance feutrée des jazz clubsqui donnent tout le strass à ce magnifique album. »
Revue Les Libraires

« Entre portrait d'une époque et enquête, La femme aux cartes postalesest une bande dessinée comme un film noir. Élégant, bien mené et passionnant. »
9eart - France

« La femme aux cartes postalesest un roman graphique comme je les aime: riche, passionnant, surprenant, émouvant et grand public. Une BD que l'on relira toujours avec plaisir. »
Canoë

«  C’est un film qu’on lit, un magnifique voyage historique.  De toute beauté »
Claudia Larochelle – Téléjournal 18H – Radio-Canada

« La femme aux cartes postalesest un émouvant voyage dans le temps qui vous fera regretter l’époque où Montréal sonnait au rythme des trompettes bruyantes et des chanteuses à la voix chaude et sensuelle. »  ****3/4
Affaires de gars

« Les Éditions de la Pastèque ont publié ici un petit bijou que je ne peux que vous conseiller.»
Génération BD - France 

Le rythme est nonchalant, l’ambiance feutrée, façon cool jazz, mais quel travail d’orfèvre, tant sur le plan graphique que scénaristique, et au chapitre de la reconstitution historique!
Le Soleil - 8 bandes dessinées qui ont marqué la décennie